Algérie : Khaled Nezzar, un général qui raconte le pouvoir

0
95

Khaled Nezzar publie le tome II de ses Mémoires, où il revient avec force détails sur les épisodes marquants de la vie politique de 1978 à 1998. JA en a sélectionné quelques-uns en les contextualisant.


Silence, omerta et confidentialité font partie de l’ADN de la grande muette. En Algérie, la parole des généraux est d’autant plus rare qu’une loi adoptée en 2016 étend le devoir de réserve aux militaires mis en disponibilité ou rendus à la vie civile, sous peine de poursuites judiciaires.

Aujourd’hui, le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui entend faire appliquer cette loi à la lettre, multiplie les mises en garde et les menaces contre les anciens officiers qui s’expriment dans les médias. Dans ce contexte, la parole du général-major Khaled Nezzar revêt une importance particulière. L’ex-ministre de la Défense, figure tutélaire de l’institution, s’est opposé avec virulence à la loi de 2016 et veut exercer pleinement son droit à la parole.

Le tome II de ses Mémoires, paru en novembre 2018 chez Chihab éditions, revient longuement sur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici