Afrique du Sud: un imam tué dans une attaque au couteau dans une mosquée

0
132

Par RFI

Les enquêteurs de la police à l'entrée de la mosquée où une attaque au couteau a eu lieu, dans la banlieue de Durban, le 10 mai 2018. Un imam a été tué et deux personnes gravement blessées.
© RAJESH JANTILAL / AFP

À quelques jours du ramadan, l’attaque d’une mosquée dans la ville de Durban a fait un mort et deux blessés graves. L’attaque dont on ignore encore le motif a été perpétrée par trois hommes, dont on ignore pour l’instant les motivations. L’Imam est décédé des suites de ses blessures.

Jeudi 10 mai en début d’après-midi, une compagnie de sécurité privée est alertée d’une « attaque » sur la mosquée de Verulam. Sur place, la police a découvert trois hommes baignant dans leur sang et un début d’incendie.

Selon des témoins, trois assaillants portant des armes à feu et des couteaux, le visage partiellement masqué, ont pénétré dans la mosquée peu après la prière. Ils s’en sont pris à l’Imam, à un fidèle et à un gardien.

Les victimes ont été poignardées. L’Imam a été ligoté, jeté au sol, et a eu la gorge entaillée. Il est décédé quelques heures plus tard des suites de ses blessures, après avoir été transporté à l’hôpital.

Avant de prendre la fuite à bord d’une voiture blanche, les assaillants ont également jeté un cocktail Molotov à l’intérieur de la mosquée qui a partiellement pris feu.

D’après la presse sud-africaine, les trois suspects seraient d’origine égyptienne, mais leur mobile reste incertain, d’autant qu’il n’existe aucune tension religieuse particulière dans la région.

Le Conseil juif sud-africain a fermement condamné cette attaque contre une institution religieuse, alors que la communauté musulmane locale évoque un incident « troublant » et difficile à expliquer à ce stade. La police sud-africaine a lancé un appel à témoins.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici