Afrique du Sud : la garde rapprochée de Cyril Ramaphosa

0
104

Cyril Ramaphosa à son arrivée au Parlement sud-africain, le 16 février 2018. © Gianluigi Guercia/AP/SIPA

Sept mois après son accession au pouvoir en Afrique du Sud, l’état de grâce est déjà terminé pour le président Cyril Ramaphosa. L’économie est en récession, sa réforme agraire suscite des résistances, et il ne contrôle pas totalement l’ANC.


LinkedIn/Bejani Chauke

Ancien conseiller parlementaire de Ramaphosa. Bejani Chauke a été le directeur de sa campagne pour la présidence de l’ANC, en 2017. Aujourd’hui conseiller politique du chef de l’État, il prépare les élections générales de 2019.

Conseiller spécial à la présidence. Il est l’ancien responsable de la communication de l’ANC. Il a été cadre chez Shanduka, le holding de Cyril Ramaphosa, dont il est un proche de longue date.

Son envoyé spécial, chargé des investissements étrangers. Leurs liens sont plus récents, mais son engagement ne peut être mis en doute : vice-ministre des Finances de 2014 à 2017, il a contribué à la chute de Jacob Zuma en dénonçant l’influence de la famille Gupta.


>>> À LIRE – Afrique du Sud :

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici