Affaire Khashoggi : le ministre français de l’Économie annule son déplacement à Ryad

0
72

Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé le 18 octobre qu’il ne se rendrait pas à Ryad, où il devait assister au sommet économique prévu du 23 au 25 octobre, en raison de la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.


« Je n’irai pas à Ryad la semaine prochaine », a déclaré Bruno Le Maire, le ministre français de l’Économie, le jeudi 18 octobre sur la chaîne Public Sénat.

« Le président de la République l’a dit très clairement, les faits sont très graves », a-t-il ajouté en référence à l’affaire Khashoggi. « Les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour que je me rende à Ryad », a-t-il insisté.


>>> À LIRE – Boycott du « Davos du désert » : simple effet d’annonce ou réelle menace ?


Désaffections en série

C’est le premier officiel français à renoncer à se déplacer à Ryad. Mais cette annonce est la énième d’une longue série de désaffections pour l’événement prévu du 23 au 25 octobre. Cette conférence, appelée « Future Investment Initiative », est organisée par le fonds souverain saoudien. Celle-ci doit servir de vitrine aux réformes économiques lancées par le prince héritier Mohamed Ben Salmane, considéré comme l’homme fort de l’Arabie saoudite.

Mardi, Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé qu’elle repoussait également son voyage au Moyen-Orient, qui comprenait une étape à Ryad pour la conférence.

Le Financial Times a décidé de suspendre son partenariat avec le sommet tant que « la disparition du journaliste Jamal Khashoggi restera inexpliquée », a indiqué sur Twitter Lionel Barber, son rédacteur en chef.

Avant lui, d’autres prestigieux partenaires tels que The New York Times et The Economist avaient déjà retiré leur soutien à cette conférence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici