A Ndjamena, Le Drian évoque la situation en RCA et la présence russe

0
127

Par RFI

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 29 avril 2018 au Caire.
© REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Après Brazzaville puis Ndjamena hier, le chef de la diplomatie française continue sur Addis Abeba où il parlera sécurité. En conférence de presse à Ndjamena, Jean-Yves Le Drian a évoqué les grandes crises qui secouent l'Afrique.

La Centrafrique, la Libye et Boko Haram sont les sujets qui ont été abordés à Brazzaville et Ndjamena à l'occasion de la tournée africaine du ministre Le Drian. Sur la Libye, le Tchad soutient les efforts de la France en vue d'un retour à l'ordre constitutionnel.

« Le Tchad appuie les efforts visant à organiser des élections en Libye en vue effectivement de mettre en place une autorité légitime. Le Tchad est intéressé plus que tout autre parce que dans le sud-libyen, il y a une zone de non droit et cela constitue une menace sérieuse pour l'ensemble des pays voisins, notamment le Tchad », a dit Chérif Mahamat Zene, ministre des Affaires étrangères tchadien.

Sur Boko Haram, le chef de la diplomatie française salue les efforts de la force multinationale, mais Jean-Yves Le Drian n'apprécie pas en revanche l'évolution de la situation en RCA, surtout avec l'arrivée d'une mission militaire russe. « J'ai évoqué cette question avec le ministre Lavrov lorsque je l'ai vu après Saint-Pétersbourg. Nous sommes tout à fait déterminés à ce que les engagements constitutionnels, électoraux et militaires qui ont présidé à l'arrivée du président Touadéra puissent être respectés sans l'ingérence d'acteurs étrangers. »

Ce vendredi, il s'entretiendra avec le président tchadien Idriss Déby dans son village. Avant de continuer sur Addis Abeba pour des discussions de haut niveau à la commission de l'Union africaine.

Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici